État actuel

État futur

7 juin 2017

L'effacement du barrage de Pont-Sal

D’ici quelques mois, le site de Pont-Sal retrouvera son aspect antérieur à la construction du barrage en 1960.

18 février 2018

La renaturation du Sal

À l’emplacement de l’ancien barrage, le cours d’eau va retrouver son fonctionnement et son lit naturel.

18 février 2018

Le barrage de Pont-Sal : bientôt une vieille histoire !

Cette retenue d’eau a été construire en 1960. Elle disparaîtra du paysage en 2017.

18 février 2018

La démolition de l'usine d'eau potable

Pendant plus de 50 ans l'usine de production d'eau potable a alimenté la région de Vannes-Ouest.

18 février 2018

La vidange de la retenue de Pont-Sal

Pour réaliser les travaux d'effacement du barrage et de l'usine, la retenue d'eau est vidangée. Cette vidange est accompagnée d'une gestion des sédiments et par une pêche de sauvegarde.

18 février 2018

Bois de Pont-Sal

Le barrage est situé aux abords de la forêt de Pont-Sal où le conseil général a créé des chemins de randonnée. Un circuit pédagogique pourrait être mis en place......

18 février 2018

Actualités du Chantier de Pont-Sal

Suivez l'actualité du chantier semaines après semaines.

Mentions Légales

18 février 2018

La vidange de la retenue de Pont-Sal

La vidange progressive de la retenue en Time Lapse ! 

 

© Eau du Morbihan / Réalisation Her-Bak Médias

 

 

Les mesures préparatoires

La vidange consiste à baisser progressivement le niveau d’eau devant le barrage de Pont-Sal afin de pouvoir effectuer les travaux d'effacement des ouvrages existants.

- La vidange sera réalisée à l’étiage au mois de juin
- Durée 10 à 20 jours de vidange (8 heures par jours pour un volume d’eau de 200 000 m3 et un débit effectif de vidange minimal de 0.50 m3/s).

 

 

Les précautions prises 

- Une vidange lente afin d'assurer la tenue des berges et la survie de la faune piscicole

- Une vigilance particulière au début de la vidange et en fin de vidange ( risque d’embâcles dans la vannes et risque de départ massif des sédiments et d'asphyxie des poissons)

 

 La gestion des sédiments

Afin d’assurer la filtration et la retenue des sédiments, il a été prévu l’implantation de 2 barrages filtrants à l’aval du barrage.

Ces sédiments sont curés à l'aide d'une pelle mécanique et stockés dans un bassin. Ils seront ensuite valorisés après séchage en étant étendus sur la plateforme du barrage qui va être re-végétalisée.

 

 

Le suivi de la qualité de l'eau

Un suivi permanent de la qualité des eaux rejetées dans le cours d'eau sera effectué à l'aide de sondes de mesures et de prélèvements. Les valeurs ne devront pas dépasser les seuils suivants en moyenne sur deux heures :

NH4 : 2 mg/l

MES : 1 g/l 

La teneur en oxygène dissous (O2) ne devra pas être inférieure à 5 milligrammes par litre, afin d’assurer la survie des poissons notamment.

Les teneurs en oxygène et la turbidité ne devront pas être inférieures aux seuils présentés dans le tableau ci-dessous :

 

Sources: Her-Bak Médias + Eau du Morbihan

La pêche de sauvegarde

Lors de la vidange de la retenue, il sera nécessaire de réaliser des pêches de sauvegarde afin d’éviter des pertes trop nombreuses au niveau des poissons qui n’auront pas pu s’échapper pendant la vidange. Ces pêches seront effectuées par un pêcheur agréé (société des Frères Relot). Les espèces présentant un intérêt piscicole seront récupérées et transférées vers d’autres milieux et les espèces invasives indésirables seront éliminées.

Des inventaires piscicoles ont été réalisés dans le cadre de l’état des lieux avant travaux : exemple d’une pêche électrique en aval du barrage.

 

Source: Fédération de pêche du Morbihan