Avant travaux

Après travaux

21 février 2018

L'effacement du barrage de Pont-Sal

Depuis quelques mois, le site de Pont-Sal retrouve son aspect antérieur à la construction du barrage en 1960.

15 novembre 2018

La renaturation du Sal

À l’emplacement de l’ancien barrage, le cours d’eau retrouve son fonctionnement et son lit naturel.

15 novembre 2018

Le barrage de Pont-Sal : une vieille histoire !

Cette retenue d’eau a été construire en 1960. Elle a disparu du paysage en 2017.

15 novembre 2018

La démolition de l'usine d'eau potable

Pendant plus de 50 ans l'usine de production d'eau potable a alimenté la région de Vannes-Ouest.

15 novembre 2018

La vidange de la retenue de Pont-Sal

Pour réaliser les travaux d'effacement du barrage et de l'usine, la retenue d'eau a été vidangée. Cette vidange a été accompagnée d'une gestion des sédiments et par une pêche de sauvegarde.

15 novembre 2018

Bois de Pont-Sal

Le barrage était situé aux abords de la forêt de Pont-Sal où le conseil départemental a créé des chemins de randonnée. Un circuit pédagogique pourrait être mis en place......

15 novembre 2018

Le déroulement des travaux

Suivez l'actualité des travaux semaines après semaines.

Mentions Légales

15 novembre 2018

Le barrage de Pont-Sal : une vieille histoire !

 

 

Source: Her-Bak Médias + Eau du Morbihan

 

L’historique

Le barrage de Pont-Sal a été construit en 1960 avec pour objectif de répondre aux besoins locaux d’alimentation en eau potable.

La construction de l'édifice, qui retenait 200 000 m3 d'eau, et de l'usine de traitement des eaux a été décidée, à l'époque, compte tenu des besoins en eau potable de Vannes-Ouest, notamment en période estivale.

Photo aérienne antérieure à la construction du barrage ( 1952)

Source: Eau du Morbihan

La topographie initiale de la vallée au droit des barrages et des sondages réalisés à l’époque dans cette zone

Source: Eau du Morbihan

 

 

 

Les caractéristiques de l’ouvrage

Hauteur : 7 mètres ( 8 m sur fondations)

Longueur : 86 mètres

Type : Barrage à contreforts en béton

Fondations : Contreforts s'appuient sur une longrine en béton d'épaisseur de 80cm ancrée de 40cm dans le rocher sain

Capacité de retenue : 200 000 m3

 

 

 

L’obstacle à la continuité écologique et sédimentaire

 

Le barrage de Pont-Sal est un obstacle majeur à la continuité écologique :

Étant infranchissable, il constitue une véritable barrière aux espèces migratrices, excepté pour les anguilles. En effet, depuis 2012, une passe à anguilles a été installée pour permettre leur franchissement. Il est important de noter qu’en aval du barrage, les poissons migrateurs (les saumons, les lamproies et les anguilles) ont été observés ainsi que leurs frayères.

Le barrage de Pont- Sal représente également un obstacle à l'écoulement naturel des sédiments. Une partie est retenue en amont immédiat du barrage.

 

 

 

Les modalités des travaux d’effacement

Afin qu'il ne se déversent pas brutalement lors de l'effacement du barrage dans les milieux aval ( du Sal, de la rivière d'Auray et du Golfe du Morbihan), les sédiments retenus en amont du barrage ont d'abord stockés à proximité des travaux, puis réutilisés pour renaturer l'ancienne plateforme.

Une fois la vidange de la retenue effectuée et les sédiments stabilisés, la déconstruction du barrage a comporté les travaux suivants:

 • Dépose des équipements hydromécaniques et évacuation

 • Démolition du génie civil en béton armé et évacuation des produits de démolition

Les travaux de démontage et d’évacuation des équipements ont été réalisés en privilégiant les filières de valorisation et/ou de recyclage.

La démolition du barrage permet au lit mineur de retrouver sa morphologie et sa continuité initiale.

Sources: Her-Bak Médias + Eau du Morbihan