État actuel

État futur

7 juin 2017

L'effacement du barrage de Pont-Sal

D’ici quelques mois, le site de Pont-Sal retrouvera son aspect antérieur à la construction du barrage en 1960.

18 février 2018

La renaturation du Sal

À l’emplacement de l’ancien barrage, le cours d’eau va retrouver son fonctionnement et son lit naturel.

18 février 2018

Le barrage de Pont-Sal : bientôt une vieille histoire !

Cette retenue d’eau a été construire en 1960. Elle disparaîtra du paysage en 2017.

18 février 2018

La démolition de l'usine d'eau potable

Pendant plus de 50 ans l'usine de production d'eau potable a alimenté la région de Vannes-Ouest.

18 février 2018

La vidange de la retenue de Pont-Sal

Pour réaliser les travaux d'effacement du barrage et de l'usine, la retenue d'eau est vidangée. Cette vidange est accompagnée d'une gestion des sédiments et par une pêche de sauvegarde.

18 février 2018

Bois de Pont-Sal

Le barrage est situé aux abords de la forêt de Pont-Sal où le conseil général a créé des chemins de randonnée. Un circuit pédagogique pourrait être mis en place......

18 février 2018

Actualités du Chantier de Pont-Sal

Suivez l'actualité du chantier semaines après semaines.

Mentions Légales

18 février 2018

La renaturation du Sal

 

La vallée et la rivière du Sal se situent à l'est du Pays d'Auray. Long de  25 kilomètres, le Sal prend sa source en campagne, alimente la rivière du Bono et se jette dans le golfe du Morbihan. Le bassin versant est essentiellement agricole et forestier. On y dénombrait autrefois des moulins à marée.

 

 

 

© Eau du Morbihan/ Réalisation Her-Bak Médias

Hydrologie

Le Sal a un débit moyen annuel de 1,52 m3/s. Le régime est caractérisé par des hautes eaux en hiver (janvier, février), de l’ordre de deux fois le module et un étiage en été (août, septembre) assez marqué.

Le débit est globalement peu altéré sauf au niveau de la retenue de Pont-Sal et en aval de cette dernière en raison de l’artificialisation du régime hydraulique. En effet, le barrage de Pont-Sal entraîne une rupture et une modulation du débit en aval.


Qualité des eaux  

En été, les eaux de la retenue du barrage Pont-Sal se surchargent en nutriments (eutrophisation), en particulier lors des fortes pluies. On observe des dégradations importantes de la qualité des eaux brutes en période estivale et lors des crues hivernales, ce qui a obligé a plusieurs reprises à mettre l'usine en veille. 

 

Faune et milieux aquatique

Cette rivière présente les caractéristiques d'un fleuve côtier avec des marais et des vasières. Les oiseaux marins sont nombreux à venir s'y abriter.

Le barrage de Pont-Sal étant infranchissable, il constitue une véritable barrière aux espèces migratrices, excepté pour les anguilles. En effet, depuis 2012, une passe à anguilles a été installée pour permettre leur franchissement.

Malgré la bonne connectivité entre les principaux cours d’eau et les affluents, l’accès à la plupart des têtes de bassin reste condamné par des ouvrages difficiles voire impossibles à franchir par les poissons.

 

La renaturation

Le lit mineur du Sal semble toujours bien formé malgré l’accumulation des sédiments sur le fond de la retenue. Ainsi, après la vidange et la déconstruction du barrage, le lit du Sal va se recréer.

Pour la revégétalisation du site, l’emprise de l’ancienne retenue pourra être soit « laissée » à une recolonisation naturelle et spontanée, soit « revégétalisée » avec des essences indigènes et adaptées.

La rivière devrait naturellement tendre vers un état d’équilibre retrouvant son lit antérieur à la création du barrage. Cependant, il sera peut-être nécessaire de prévoir des travaux de renaturation du site afin d'assurer un bon fonctionnement hydro-morphologique du cours d’eau après l'effacement du barrage.

Sources: Her-Bak Médias et Eau du Morbihan

 

 

 

 

Pour aller plus loin:

 

Rapport sur l'eau